Kimsooja

1957 - Taegu, Corée | 1900

Vit et travaille: New-York, Etats-Unis

L’œuvre de Kimsooja, ouverte à différentes lectures (minimalisme, nomadisme, féminisme, bouddhisme, art politique...), transcende les cultures, les géographies et même le temps en reliant des éléments et des états apparemment irréconciliables de la condition humaine : nature et culture, tradition asiatique et modernité occidentale, mouvement et immobilité, action et contemplation, individualité et multitude, affirmation et effacement de soi, dans une démarche qui relève de la recherche d’un état d’équilibre délicat.

Ses vidéos intitulées A Needle Woman (1999, 2001, 2005) sont emblématiques de son travail. Filmée debout, immobile dans la foule agitée d’une dizaine de capitales, les individus du monde partout l’observent ou ignorent, l’entourent ou la contournent comme un pas de côté dans leur quotidien.

Parmi ses expositions personnelles, on retiendra le Pavillon coréen de la 55e Biennale de Venise en 2013, To Breathe – A mirror woman, au Musée Reina Sofia à Madrid en 2006, Lotus : Zone of Zero, à la Galerie Ravenstein de Bruxelles en 2008 ou la performance filmée Bottari Truck-Migrateurs, réalisée lors d’une résidence au MacVal en 2007. Elle filme son trajet de Vitry à Paris, chargée de ballots de tissus symbolisant les hommes qui fuient, qu’elle dépose à l’église Saint Bernard, en soutien à la lutte des sans-papiers.

 


Oeuvres

photo oeuvre
Église Saint-Pierre A Laundry Woman Kimsooja