EURUIN 50 EUR NEU


Clemens Botho Goldbach

2018


  • Panneaux d’affichage, plaques de sérigraphie, bois
  • 392 x 224 x 100 cm
  • 352 x 176 x 100 cm
  • Courtesy de l’artiste

Lors de la création de l’euro, pour ne pas mettre en valeur un pays par rapport à un autre, il a été décidé de dessiner des édifices fictifs retraçant l’histoire de l’architecture en Europe. Ainsi les billets de 5 euros représentent le style classique, les billets de 10, le style roman, les billets de 20 le style gothique, les billets de 50, le style renaissance, les billets de 100 le baroque et le rococco, les billets de 200, l’art nouveau et les billets de 500, l’architecture moderne et contemporaine.

Ces architectures fictives, Clemens Botho Goldbach les construit. À Melle, il présente les édifices des nouveaux billets de 50 euros, mis en circulation en décembre 2017. Ces bâtiments ne sont pas finis. Ils sont en chantier telle la monnaie euro qui change constamment de valeur mais aussi de représentation : les billets de 500 euros ne sont désormais plus édités pour lutter contre la corruption.

EURUIN 50 EUR NEU est donc un monument à l’euro mais un monument qui met en avant plutôt la fragilité et le possible déclin que la grandeur de cette utopie économique. 



Accessible 24/24h 7/7j



Rue du Pont Saint-Hilaire


Gratuit



Artiste

photo artiste Clemens Botho Goldbach

Chaque œuvre de Clemens Botho Goldbach fonctionne comme un monument, chargé de sens et empli de connotations et d’associations. En termes de formes et de matériaux, son travail, le plus souvent associé à la notion de ruine, peut paraître rugueux et robuste. Mais ce qui caractérise avant tout la pratique de Clemens Botho Goldbach, c’est sa précision, l’attention minutieuse qu’il porte aux éléments constitutifs de sa sculpture. Chaque œuvre est un travail d’artisanat hors pair fait avec des matériaux de construction bruts et récupérés. Travaillant en solitaire sur ses sculptures monumentales, il s’amuse à dire que « tout est facile à construire, sauf une vraie ruine ».

lire la suite