Les Mystères de la création sans les mains : une Nativité


Pauline Curnier Jardin

2012


Pauline Curnier Jardin excelle dans la construction d’univers très particuliers où les personnages, aux actions surprenantes et aux caractères difficiles à cerner, évoluent dans des mondes tout à fait surprenants.

Loin de l’esthétique des grottes naturelles, Les Mystères de la création sans les mains de Pauline Curnier Jardin relève de l’univers maniériste : rien n’est fait pour copier la nature, ici la forme prime. Entre architecture, peinture, sculpture, la grotte de Pauline Curnier Jardin pourrait tout aussi bien être un jeu pour enfant, une sculpture en chewing-gum qu’une maquette pour un décor d’opéra déjanté.

Mais avant tout il s’agit d’une grotte. Et pas n’importe laquelle, la grotte de la nativité. Une crèche désertée, sans santon et qui elle-même voudrait se faire la malle sur ses roulettes. Une grotte qui semble être le décor d’une scène fantasque que les personnages principaux auraient abandonnée. Une grotte qui est aussi le lieu de l’intime, un entre-deux sombre, humide et chaud dans lequel on trouve le réconfort. Une sorte de refuge pour brebis égarées.



Accessible 24/24h 7/7j



6 Place René Groussard




Artiste

photo artiste Pauline Curnier Jardin

L’univers de Pauline Curnier Jardin est grouillant, baroque et amoureux. Elle cherche obstinément à raconter des histoires, ou plutôt ce qu’elle appelle des « rapiècements narratifs », sortes de cadavres-exquis oraux, sculpturaux, picturaux, bancals, absurdes, épiques, noirs, drôles.

lire la suite